COEUR DE L’HISTOIRE

septembre 30, 2018 2 Par Diane Gingras

ENFIN LE COEUR DE L’HISTOIRE

LE COEUR DE L’HISTOIRE, ça avance bien et finalement près de 8,000 mots couchés sur papier.  Je suis donc rendue dans le coeur de l’histoire de mon roman.  L’intrigue me happe mystérieusement.  Plein questionnements et de malheur arrive à l’héroïne du livre.  C’est un drôle impression de contrôle de pouvoir faire dire ce que je veux à mes personnages.  Mais ils me dictent aussi de plus en plus ce qu’ils sont .  Leurs coeurs  et leurs têtes parlent par eux-même si je peux dire.

D’être au coeur de l’histoire

débloque pour moi aujourd’hui, le déroulement tout seul.  Car au début j’avais une idée et je m’étais fait une carte mentale à suivre.  Les chapitres étaient dans des bulles pour m’aider à les compléter avec ces informations.  Cependant je perds la main sur mes personnages qui s’installent par eux-même.  Le coeur de l’histoire est chaud et il bat vite.  Ça change tout!  Même si je me guide toujours avec ma carte mentale qui m’est très utile.

Émerveillée

L’inspiration qui en découle m’enchante et m’émerveille.  L’imagination est aussi au poste.  C’est moi qui entre dans une histoire déjà écrite quelque part et j’apprend à la connaître.  Elle se laisse lire.

Pourquoi le coeur de l’histoire ?

Parce que j’ai installée une nouvelle habitude ou plutôt un rituel.

Tous les matins ‘rain or shine’ je m’installe devant mon ordi et j’écris 1000 mots ou parfois un peu plus.  J’essaie de rester dans cette mesure pour ne pas me tanner et faire juste ça.

Cependant durant la journée je continue à penser à ce que je veux écrire.

En terminant, cette étape est stimulante, plus de page blanche.  Le coeur de l’histoire entraîne la suite.

Laissez-moi en commentaires vos méthodes et/ou votre progression d’écriture à ce jour.

Diane

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages