MON  VOYAGE  EN  INDE partie 1

MON VOYAGE EN INDE partie 1

2 avril 2019 0 Par Diane Gingras

INDE ME VOILÀ

*************

LE PARCOURS PREMIÈRE PARTIE

Durant ce parcours fait de longs déplacements sur plusieurs kilomètres à la fois entre les divers endroits à visiter, je sortais mon cahier et j’écrivais mes pensées. Je vous présente mon parcours en trois parties dans trois articles différents.

Il y a des émotions et des couleurs qui vibrent encore dans ma tête et mon coeur quand je repense à mon voyage en Inde. En mars 2017, j’ai fait un périple de 13 jours en Inde du Nord qui m’a transformée et étendu mon univers. J’ai vu le sourire, la joie et la simplicité dans les yeux des habitants de cet immense pays du bout du Monde.

Ce n’est pas la richesse et le grand confort partout comme au Canada. Là-bas, une très grande partie de la population n’a que le strict minimum qui est considéré comme l’essentiel.

Durant les déplacements et entre les divers endroits à visiter, je sortais mon cahier et j’écrivais mes pensées. Je vous présente mon parcours en trois parties dans trois articles différents.

LE DÉPART POUR L’INDE

LUNDI 27 MARS 2017

Mon projet de retraite était de voyager. Je l’ai réalisé en achetant mon départ pour l’Inde. Depuis septembre 2016 je suis officiellement à la retraite.  Un an auparavant j’ai fait une certification de conseillère en voyages qui m’a permis de concrétiser mon rêve d’aller en Inde. Et fait agréable, de vivre le tout à moindre coût. C’est pour moi une destination spirituelle, exotique et riche de coutumes. Je sais que ce voyage va me ravir sur tous les plans. C’est avec fébrilité que je vois le jour du départ approcher.

EN DIRECTION DE L’INDE

Des millions de vols

C’est à 21h35 que mon avion s’envole de Montréal en direction de Londres pour la connexion.  Hier soir j’ai eu beaucoup de difficulté à m’endormir, j’avais trop hâte au matin.  Je me suis levée à 4h30 ce matin et je suis tellement excitée que je ne me sens pas fatiguée du tout.  Je suis un peu trop d’avance. Le départ pour l’aéroport est prévu seulement ce soir vers 18h00.  Notre groupe de conseillers en voyages s’est donné rendez-vous devant le comptoir British Airways entre 18h35 et 19h05. Si en retard, ce sera à la salle d’embarquement du vol BA0094 à partir de 20h35. Là où la responsable du groupe nous attendra avec une pancarte Tour CureVac.

“GRANTED”

Arrivée à l’aéroport à l’heure prévue. Bon ça va bien, on n’a pas été coincé dans la circulation.  Au comptoir pour la carte d’embarquement j’ai eu un peu la frousse. On me dit que je n’ai pas la bonne feuille pour le visa. Malheur! Il me le faut à tout prix pour embarquer dans l’avion. Là il me semblait que ça allait un peu moins bien.  Petites sueurs froides.  Je n’avais pas imprimé la bonne feuille, celle qui disait : ‘’Granted’’ pour mon visa.  Mon conjoint va en vitesse au Mariott de l’aéroport pour imprimer le document en question. C’était absolument nécessaire.

VISA INDIEN

J’avoue que ça m’a semblé compliqué ce ‘’fameux’’ visa indien.  Je ne pouvais pas le commander plus de 34 jours à l’avance.  Ce qui fait que je n’avais que 34 jours pour remplir les documents et les faire approuver. Leur formulaire de demande de visa est long et compliqué. Il fallait énumérer tous les pays visités dans ma vie. Toutes les villes que j’allais visiter avec les adresses des hôtels où j’allais dormir.

MEMBRES DU VOYAGE

Et maintenant avec tous les documents en bonne et due forme nous allons relaxer au salon VIP de la Banque Nationale.  J’ai mangé un peu de salade de choux, des crudités, une bière et eau minérale. Je suis avec un groupe de 8 personnes.  Je vous présente Manon et son conjoint André, Rita et son mari Étienne (Steve), Dominique et son mari Jean-Roch, Guylaine ma partenaire de chambre d’hôtel.  Notre groupe n’est pas assis ensemble dans l’avion. Par chance, j’avais eu la chance de tous les rencontrer avant de partir.

Le prochain arrêt à Londres pour connexion vers Delhi notre destination finale.  Hé! bien, j’espère écrire comme ça tout au long de mon voyage en Inde. Chaque souvenir de ce voyage sera inscrit dans mon carnet. J’aime écrire!

BRITISH AIRWAYS

Un mot sur le personnel British Airways qui est presque exclusivement masculin dans notre avion.  Les agents de bord de BA sont très avenants, polis et une bonne tenue. À peine 20 minutes en vol ils nous offrent alcool, bière, vin, jus.  Moi j’ai pris une Heineken et ils me demandent si je veux du vin avec ça.  Presque offusquée, je leur réponds : «non, voyons!!» J’ai déjà une bière. Ils le demandent parce qu’ils vont servir le repas juste après. Ce qui fait que ceux qui voulaient du vin en mangeant, et bien, ils l’avaient déjà!  La durée du vol est de 6h30.

CONNEXION À LONDRES

MARDI 28 MARS

British Airways

Nous arrivons à Londres aéroport Heathrow à 9h05 terminal 5. Le vol de connexion pour l’Inde est à 10h25. Si tout va bien, on devrait arriver à Delhi vers 23h25.  Malheureusement le temps de connexion est trop court et on le manque. Le prochain vol disponible sera ce soir à 19h25. Nous sommes très déçus. C’est une partie de notre première journée qui est perdue. Nous sommes arrivés 3 minutes en retard. Nous nous sommes trompés de terminal.  Cet aéroport international est immense. British Airways a été ‘’so sweet’’.  Le personnel nous a trouvé un vol pour notre groupe de 6. Deux personnes de notre groupe avaient déjà réussi à embarquer.

L’attente va être longue. Presque huit heures à patienter pour l’autre vol.  Je bois un café, mange un sandwich, un chips et de l’eau tout en restant assise près de notre porte d’embarquement.  On ne prend pas de chance!

ARRIVÉE EN INDE !

MERCREDI 29 MARS

C’est un vol de 8 heures trente qui passe assez vite avec les films et le bon service.  Ce qui fait que nous sommes presque arrivés et le tout sans vraiment le réaliser. Durant le vol deux délicieux repas nous sont servis.  Le déjeuner dans l’avion est végétarien, des pois chiches avec soya. Il ne contient aucuns produits laitiers. Parfait je suis intolérante au lactose. Du thé à volonté nous est servi. Heureuse, moi qui adore le thé. À notre arrivée à Delhi, Il fait 35°C avec du beau soleil. Quelle heure est-il ? Ma montre m’indique l’heure de l’Angleterre. Nous sommes en Inde 🙂

DOUANES INDIENNES

Touk touk en Inde

On attend longtemps aux douanes indiennes.  Il semble qu’il n’y a pas beaucoup de personnel et qu’ils ne sont pas bien organisés. C’est long.  On est tous fatiguées.  Ils prennent les empreintes de tous les doigts des deux mains.  Ils examinent notre passeport en détail et nous prennent en photo. Il y a plusieurs passagers et on a dû attendre plus d’une demi-heure avant d’être tous passés.  Après, tout a bien été.  À la sortie, notre chauffeur avec la pancarte pour le transfert est là qui nous attend.

NEW DELHI, INDE

Le minibus climatisé nous conduit jusqu’à notre hôtel le Welcome Hotel – Dwarka, New Delhi. Notre programme prévoyait arriver de nuit et nous coucher.  Il est onze heures du matin quand on arrive à l’hôtel.  Après une douche en vitesse et les valises défaites, notre groupe se rejoint à 12h30 pour une heure de visite d’un hôtel, le Lalit.  C’est un superbe 5 étoiles avec un très beau décor.  Le repas nous est offert.  On mange des mets indiens, c’est délicieux. Comme le reste de mon équipe, je somnole à tout moment.

UN TOMBEAU

L’après-midi se continue. Toujours à New Delhi, on retourne dans le minibus pour aller visiter un tombeau : le Mausolée d’Humayen construit en 1565 Il est fait de grès et de marbre.  L’architecture de style Moghole serait à l’origine du célébrissime Taj Mahal.  C’est vraiment beau et plein de détails architecturaux emballés dans beaucoup de goût et de finesse.  Les gens qui l’ont construit étaient à mon avis très patients dans ces temps-là.

UN BON KLAXON

Je dors en revenant dans l’autobus.  Je me réveille chaque fois que le chauffeur freine soudainement et cela arrive presque sans arrêt.  C’est leur façon de conduire en Inde.  Le guide dit qu’il faut être soit chanceux lorsqu’on conduit en Inde ou avoir un bon klaxon !! Tout le monde est épuisé.  Je me suis levée lundi matin à 4h30 et je me recouche ce soir mercredi à 22h30.  Je calcule. C’est une bonne trentaine d’heures sans dormir.

LA DIVINITÉ EN VOUS

J’aime à chaque fois quand les portiers, en habits traditionnels et turbans sur la tête, nous ouvrent les portes d’entrée des hôtels.  Ils nous saluent avec un beau sourire en disant ‘Namas té.  C’est le mot d’accueil que tout le monde prononce pour se saluer.  Il se fait avec un léger mouvement du buste vers l’avant et du rapprochement des mains l’une contre l’autre au niveau du cœur, les doigts pointés vers le haut.  La signification est : Je m’incline devant la divinité qui est en vous.

EN ROUTE SUR L’INDE

JEUDI 30 MARS

Départ de l’hôtel à 8h15.  Direction Castel Mandawa.  C’est un Haveli appartenant toujours à la famille Mandawa qui l’a construit en 1896. Il y a 28 chambres dans ce château ancien qui est encore habité par le roi. Dans la région de Mandawa, il y a une vieille tradition du désert. Un gong sonne toutes les heures pour se rappeler que dans ce bout du monde, le temps s’écoule aussi!

TROIS MILLE DIVINITÉS

DIVINITÉ INDIENNE KRISHNA

Sur la route notre guide nous abreuve d’informations et nous racontes de riches histoires de son grand pays. Il nous parle des 3,000 divinités et des innombrables croyances des Hindous.  De plus il nous apprend que les Indiens ce sont les habitants de l’Inde et les Hindous c’est la religion.  Leurs 3 principales divinités sont Brahma (créateur), Vishnu (ordre du monde) et Shiva (seigneur du yoga) et sont masculins. Elles sont représentées avec un visage féminin et un corps est masculin.

VACHES SACRÉES

En Inde, les vaches se promènent partout. L’histoire raconte que Krishna dieu de l’Amour et de la musique était berger. Il gardait les vaches. Leur lait peut remplacer le lait maternel s’il vient à manquer. Leurs excréments alimentent le feu. Les vaches sont précieuses et sacrées.

Radha et Krishna

La légende raconte que la femme de Krishna était jalouse. Elle avait transformé Rada en plante de basilic. Suite à cela le basilic est devenu sacré, même après la réincarnation des amoureux.

Utilisé en médecine ayurvédique, le basilic ne se mange pas en cuisine.  Les Indous le mélange avec du thé et des grains de poivre pour guérir.  Cette plante rejette de l’oxygène 24 heures par jour.

LES COULEURS

Les couleurs représentent des états ou des évènements.  Le blanc c’est la tristesse, le deuil.  Le rouge c’est le mariage.

SATI

Autrefois lorsqu’un mari mourrait, sa veuve (sati) se suicidait en se faisant brûler avec lui sur le bûcher funéraire.  Pour l’aider, on la droguait avec du haschich et de l’opium et ils la poussaient dans le feu. Cette coutume visait à s’assurer que leurs femmes ne soient pas « utilisées » par les soldats ennemis. Sati veut dire : avec son mari.  À cette époque les veuves n’avaient pas une vie enviable après la mort de leur mari.

MOHAN

Notre guide, Mohan, a beaucoup de connaissances à nous transmettre.  C’est son métier depuis 17 ans avec les Francophones de tout pays. Il est très instruit et bien documenté sur son pays. Je recueille ses informations comme on attrape une mouche.  Puisqu’il y en a beaucoup j’écoute et j’ai peine à les transcrire. C’est difficile d’écrire. Notre minibus est sans cesse secoué par la route parfois cahoteuse ou par les freinages vraiment trop brusques.  J’apprends avec surprise qu’en 2017, 40% de la population de l’Inde mange de la viande.

LA FEMME INDIENNE

Parmi les perles qu’il nous transmet, je constate avec plaisir que la femme indienne est bien traitée.  Leur beauté est louangée. Les courbes féminines et gracieuses de leur corps sont admirées.

Dans les récits, les femmes indiennes étaient bien traitées. Qu’elles eussent été concubines « ou mariées ». On les parait de bijoux, de fleurs, de tissus plus beaux les uns que les autres.  Le tout enrobé dans des voiles de parfums de fleur de jasmin et de lotus.  Leur intelligence et force mentale est vénérée.  La femme c’est l’équilibre de l’homme.  Elles sont un des deux côtés d’un être humain.

ALPHABÉTISATION

J’ai lu que seulement 44% des indiennes sont alphabétisées. Je le déplore. Pour enrayer ce problème, de nombreux programmes officiels sont mis en place afin d’améliorer la situation.

Voilà pour cette première partie de mon voyage en Inde. J’espère qu’il vous a plu d’en vivre une partie avec moi.

VOS COMMENTAIRES

J’accueille à bras ouverts vos commentaires et vos corrections. Dans le feu de l’action je n’ai peut-être pas tout bien compris ou mémorisé la montagne d’informations de notre guide indien. Des erreurs se sont sûrement glissées. Je suis sûre que vous avez compris l’essentiel.

Écrivainement vôtre

Diane Gingras

Copyright© Jeter l’encre 2019 | All rights reserved 2019

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage